Traduction des paroles

Famous Blue Raincoat

mercredi 28 septembre 2011, par Cécile Desbrun

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Il est quatre heures du matin
Fin décembre
Je t’écris maintenant
Pour voir si tu vas mieux
Il fait froid à New York
Mais j’aime l’endroit où je vis
La musique résonne dans Clinton Street
Tout au long de la soirée

J’ai entendu dire que tu t’étais construit
Ta petite maison
Au fin fond du désert
Tu ne vis plus pour rien maintenant
J’espère que tu tiens
Un journal de quelque sorte

Oui, et Jane est passée
Avec une boucle de tes cheveux
Elle dit que tu le lui as donnée
La nuit où tu avais prévu de te mettre au vert
L’as-tu seulement fait ?

La dernière fois que je t’ai vu
Tu semblais avoir tellement vieilli
Ton fameux imperméable bleu
Etait déchiré à l’épaule
Tu t’es rendu à la gare
Pour voir arriver tous les trains
Et tu es rentré chez toi seul
Sans Lili Marlene

Tu as réduit ma femme
A une flaque de ta vie
Et lorsqu’elle est revenue
Elle n’était plus la femme de personne

Eh bien, je te revois là
Une rose entre les dents
Un mince voleur gitan de plus
Je vois que Jane est réveillée
Elle te passe le bonjour

Que puis-je te dire
Mon frère, mon tueur
Que pourrais-je seulement trouver à dire
Hé, je pense que tu me manques
Je pense que je te pardonne
Je suis content que tu te sois mis en travers de ma route
Si jamais tu passes par là
Pour Jane ou moi
Sache que ton ennemi dort
Et que sa femme est libre

Je voulais te remercier pour la souffrance que tu as ôtée
De son regard
Je pensais qu’elle y était pour de bon
Alors je n’ai jamais cherché à l’enlever
Et Jane est passé
Avec une boucle de tes cheveux
Elle dit que tu le lui a donnée
La nuit où tu avais prévu de te mettre au vert
Sincèrement,
L. Cohen