French Translation

Gold Dust

vendredi 9 septembre 2011, par Cécile Desbrun

Toutes les versions de cet article : [français] [français]

Images et sons
me ramènent
à une autre année

J’ÉTAIS LÀ
J’ÉTAIS LÀ

Défilant à la surface
du bassin miroitant
Toi et moi
séchant les cours

Et nous construisons
à mesure que nous avançons
Nous construisons à mesure que nous avançons

Tu m’as dit
que tu avais couru depuis Langley
en m’attirant sous la voûte
d’un Cerisier en Fleur
— Est-ce que j’ai —
bien sûr que oui
Sous mon imperméable
j’ai tes photos
Et le soleil sur ton
visage
Je capture cette image

Et quelque part Alfie pleure
et dit : "Profite du moindre de ses sourires
Tu peux voir dans le noir
à travers les yeux de Laura Mars"
Comment cela a-t-il pu passer aussi vite ?
diras-tu
lorsque nous regarderons en arrière
Et alors nous comprendrons
que nous avions de la poussière d’or
entre nos
mains

Images et sons
me ramènent
à une autre année

J’ÉTAIS LÀ
J’ÉTAIS LÀ

La lumière des lampadaires
brille dans la rue
(vacillant au passage)
Le crépuscule nous tenait
dans sa paume
tandis que nous marchions côte à côte

Et nous construisons
à mesure que nous avançons
Nous construisons à mesure que nous avançons

Laissant les noms
flotter dans
l’air
Quelle couleur de cheveux ?
(auburn pourpre)
l’Automne nous fixait
d’un air entendu
Et le jour où
elle est arrivée
Je capture cette
image
Je capture cette image

Et quelque part Alfie sourit
et dit : "Profite du moindre de ses pleurs
Tu peux voir dans le noir
à travers les yeux de Laura Mars"
Comment cela a-t-il pu passer aussi vite ?
diras-tu
lorsque nous regarderons en arrière
Et alors nous comprendrons
que nous avions de la poussière d’or
entre nos
mains

entre nos
mains