French Translation

Real Men

vendredi 9 septembre 2011, par Cécile Desbrun

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Repensez au temps – je ne sais pas quand
lorsqu’il semblait
n’y avoir que nous et eux
Les filles en rose
Les garçons en bleu
Les garçons qui devenaient toujours de meilleurs hommes
que vous et moi

Qu’est-ce qu’un homme maintenant ? Qu’est-ce que cela signifie ?
Est-il brutal ou est-il solide
cultivé et propre sur lui ?
Maintenant tout change – et ce n’est que le début
Nous pensons que les choses s’améliorent
mais personne n’en est vraiment sûr

Et alors cela continue, encore et toujours
Mais maintenant comme autrefois nous nous demandons qui sont les vrais hommes

Regardez les gentils garçons, danser par deux
une boucle d’oreille en or, le teint bronzé
les cheveux brushés
Bien sûr qu’ils sont tous droits (hétéros), aussi droits que la route
Tous les gars sont des machos
qui regardent leur cuir briller

Tu ne veux pas passer pour un imbécile, tu ne veux pas m’offenser
alors ne me traite pas de gouine
à moins que tu sois un ami
Après si tu es grand, beau et fort
Tu peux porter l’uniforme et je jouerai en rythme

Et alors cela continue, encore et toujours
Mais maintenant comme autrefois nous nous demandons qui sont les vrais hommes

Il est temps de prendre peur, temps de changer de plan
Tu ne sais pas comment traiter une dame
Tu ne sais pas comment agir en homme
Il est temps d’admettre – ce que tu appelles la défaite
Car maintenant il y a des femmes qui passent en courant devant toi
et tu laisses traîner tes pieds

L’homme fabrique une arme à feu, l’homme part à la guerre
L’homme peut tuer et l’homme peut boire
et l’homme peut prendre une pute
Tuez tous les Noirs, tuez tous les Rouges
s’il y avait une guerre des sexes
alors il ne resterait personne

Et alors cela continue, encore et toujours
Mais maintenant comme autrefois nous nous demandons qui sont les vrais hommes
Et alors cela continue, encore et toujours
Mais maintenant comme autrefois nous nous demandons qui sont les vrais hommes
Et alors cela continue, encore et toujours
Mais maintenant comme autrefois nous nous demandons qui sont les vrais hommes