French Translation

Battle of Trees

vendredi 16 septembre 2011, par Cécile Desbrun

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Notre langage amoureux
la Bataille des Arbres
nous avons combattu côté à côté
Personne n’avait de consonnes
plus tranchantes que toi, amour
et l’on pouvait compter sur mes voyelles

D’abord vient le Bouleau
le Sorbier suivi du Frêne
Puis au travers de l’Aulne elle se forme
et fusionne avec le Saule-Pleureur

L’Aubépine fleurit
tandis que le Chêne monte la garde près de la porte
"Elle" est le gond sur lequel l’année oscille
Il courtise l’Éclair et Elle

Invoquant les Esprits par le biais d’invocations
tu m’as dit : "Le Dieu du Tonnerre semble avoir élu
en notre ennemi, son Lauréat"
Mais nous savions que les Furies tenaient le Houx pour sacré

Nous étions isolés
dans un cercle de mots que nous avions dessiné
avec sagesse envoyé par 9 Chênes,
un feu de Sorbier et une baguette de Saule-Pleureur

A 10 arrive la Vigne
d’où l’on tire le vin de ronce
Le changement constant du Soleil Nocturne
une chanson dans le sang du taureau blanc

Notre langage amoureux
la Bataille des Arbres
nous avons combattu côté à côté
Personne n’avait de consonnes
plus tranchantes que toi, amour
et l’on pouvait compter sur mes voyelles

Des feuilles de Lierre
l’on récolte une bière qui peut dévoiler
Les sens cachés et les serpents
qui ne sont révélés qu’au travers de visions

Oui, les voyelles pouvaient s’insérer
"A" pour le Sapin Argenté
ou l’Ajonc puis enfin vint
la Bruyère à son plus passionnée

Le cadeau du Peuplier Blanc
aux âmes des morts
la promesse que ce n’était pas la fin
Sauf pour la Vigne - l’If est son cercueil

Voyelles et Consonnes
le pouvoir des arbres
le pouvoir qu’ils possèdent
le pouvoir de la prose
Alors lorsque l’église a commencé à déformer les vieux mythes
Ils ont construit leur Tour de Babel
d’Ulster à Munster

Le Roseau a alors cédé
face au Sureau [1]
La Terre fait tourner sa roue
afin que la Nuit succède au Jour
D’Aube en Aube
d’Hiver en Hiver
Ce jour le Frêne Dominait
l’Aulne

Notre langage amoureux
la Bataille des Arbres
nous avons combattu côté à côté
puis il me dit :
"J’ai esquivé les balles
et même des flèches empoisonnées
tout ça pour tomber sous le coup
d’une voyelle".


[1Le terme anglais pour sureau, "elder" est à double-sens ici puisqu’il signifie également "aîné", ce qui est bien évidemment à mettre en rapport avec le frêle (donc jeune) roseau que Tori emploie comme métaphore.